C2021 Leonard_1

C/2021 A1 (Leonard) est une comète découverte en janvier dernier par l’astronome américain Greg Leonard, alors que celle-ci était encore à 5 UA* du Soleil (soit le rayon de l’orbite de Jupiter). En provenance du lointain nuage d’Oort, elle se déplace rapidement à 70 km/s et va accélérer jusqu’au périhélie** à 0,6 UA qu’elle atteindra le 3 janvier 2022. En raison de sa vitesse élevée, son orbite est hyperbolique : elle sortira donc définitivement du système solaire.

* 1 unité astronomique (UA) = rayon moyen de l'orbite terrestre = 149,6 millions de km 

** le périhélie est le point de passage le plus proche du Soleil

 

C_2021 Leonard trajectoire_2

Les éphémérides des comètes sont disponibles sur l’excellent site http://astro.vanbuitenen.nl/comets, à consulter régulièrement pour identifier les passages intéressants à venir.

Rappelons que les comètes sont des petits corps célestes constitués d'un noyau de glace et de roches en orbite autour d'une étoile. Leur trajectoire a généralement la forme d'une ellipse très allongée ; quand elles s'approchent de cette étoile leur noyau s'entoure d'une fine atmosphère brillante constituée de gaz et de poussières, appelée chevelure ou coma. Lorsque la quantité de matière éjectée est suffisamment importante, une queue se déploie sur plusieurs centaines de milliers de km dans une direction opposée à celle de l’étoile.

Le 12 décembre prochain, C2021/A1 passera à 0,233 UA (34,9 millions de km) de la Terre et, si elle ne s’est pas désagrégée, devrait atteindre une magnitude inférieure à 4 donc devenir bien visible à l’oeil nu dans le ciel du matin. Par ailleurs le 18 décembre, la comète croisera Vénus à seulement 4,2 millions de km : ce passage très rapproché pourrait déclencher une pluie d’étoiles filantes sur la planète.

 

Observation

C2021/A1 présente une queue de poussières courte mais dense ; elle est observable plein Est le matin jusqu’au lever du Soleil, de plus en plus basse sur l'horizon. Après le 12 décembre et jusqu’au 10 janvier, elle sera encore visible depuis l’Europe du sud très bas sur l'horizon sud-ouest juste après le coucher du Soleil. Sa magnitude redescendra rapidement à 6 début janvier.

La carte ci-dessous montre sa position du 22/11 au 10/12 à 06h00 CET depuis Ajaccio (latitude 42° nord).

C_2021 Leonard

Réalisé avec l'application "Cartes du Ciel" de Patrick Chevalley

Les astrophotographes noteront 3 conjonctions qui peuvent donner de belles images :

- le 20/11 avec la galaxie spirale NGC4395 à 33’ d’écart,

- le 24/11 avec la galaxie irrégulière NGC4631 « galaxie de la baleine » à 8’,

- le 3/12 avec le bel amas globulaire M3 à 10’ : les deux objets auront une magnitude voisine de 6 et seront visibles aux jumelles ; de plus la Lune ne gênera pas l'observation.

 

Après le 12 décembre, voici les positions de la comète à 18h00 CET jusqu'au 1er janvier :

C_2021 Leonard trajectoire_3

 

L'observation sera plus difficile en raison de la nébulosité souvent présente dans les basses couches ; il sera intéressant de monter en altitude ou de se déplacer vers le sud pour gagner en visibilité au-dessus de l'horizon.

Souhaitons que la météo nous permette de ne pas manquer ce spectacle céleste.